La légende du soldat O

Cie Théâtre de la Méditerranée

Un spectacle inspiré de faits réels, de vécu de soldats provençaux, de mémoire populaire et d'écrits de grands écrivains français.

La légende noire du Soldat O retrace une partie méconnue de la guerre de 1914-1918, concernant le XVème corps d’armée du Midi qui a été injustement accusé de lâcheté devant l’ennemi. Face à la défaite de la France sur tous les fronts dans les premières semaines de la guerre, l’état-major décide d’en faire porter la responsabilité aux soldats provençaux. S’en suivent des condamnations, des exécutions pour l’exemple dont celles des varois Odde et Marcel et une injuste stigmatisation de la population provençale qui souleva son indignation.

Spectacle accueilli dans le cadre du projet "Sur le chemin de notre histoire, Sorbs dans la Grande Guerre" porté par un collectif d'habitants de Sorbs et Larzac Village d'Europe en partenariat avec la Communauté de Communes Lodévois et Larzac, le soutien du Conseil Départemental de l'Hérault et des communes de Sorbs et du Caylar.

Buvette proposée sur place à la suite de la représentation

 

 

LA LÉGENDE NOIRE DU SOLDAT O – Produite par André Neyton - Cie Théâtre de la Méditerranée
Un spectacle du centre dramatique occitan
Samedi 10 novembre – 18h - salle des fêtes du Caylar
1h - Dès 12 ans
Tarifs : 8€ - 5€

Réserver ses places (conseillé)

AUTOUR DU SPECTACLE :

Dimanche 11 novembre à Sorbs :
14h – Monument aux morts
Discours commémoratifs et chants interprétés par la « voix » d'un habitant du plateau.

À partir de 14h30 – Salle des fêtes et salle de la Mairie
Venez découvrir l'exposition d'objets et de documents de l'histoire locale apportés par les habitants de Sorbs, assistez à la présentation d'un roman sur la Grande Guerre et à la restitution de travaux de recherches entrepris sur la connaissance des poilus de Sorbs et de leur maison natale.
Projection de film, échanges et discussions seront également au programme.
Programme détaillé et renseignements sur : www.sorbs.org / eurolarzac@wanadoo.fr

© Michel Neyton